• Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

LES ARMES CONTRE L’ATOPIE

 

ÉVICTION DE L'ALLERGÈNE

C'est le meilleur moyen de prise en charge de la dermatite atopique, mais elle n'est possible que pour certains allergènes, tels que la laine ou les plumes. Il est très difficile d'éviter le contact avec la poussière, les acariens. Cependant, il est parfois possible de réduire l'exposition (par exemple en interdisant l'accès aux chambres aux animaux allergiques), ce qui peut entraîner une amélioration des signes.

C’est le principe que l’on utilise pour tester l’allergie alimentaire chez le chien. Pendant 8 semaines on propose un aliment spécialement étudié pour ne déclencher aucune allergie et on observe l’évolution des démangeaisons chez le chien. Seul ce test et uniquement celui ci permet de déterminer si le chien à une sensibilité alimentaire ou non.

 

SHAMPOOINGS ET LOTIONS

Les shampooings et les lotions participent à la suppression des allergènes de la surface cutanée, à l'adoucissement de la peau, et éventuellement à traiter ou prévenir les infections. Les produits sont sélectionnés au cas par cas, en fonction de l'état de la peau de votre animal et de son évolution.

 

SOINS DES OREILLES

Il est fréquent qu'un chien atopique souffre d'otites, parfois cela peut être le seul signe. Il est impératif d'entretenir les oreilles dans la prise en charge de la dermatite atopique. Nous vous vous indiquerons quel nettoyant utiliser, à quelle fréquence et selon quelles modalités. Un nettoyant est souvent associé avec un anti-inflammatoire local afin d’éliminer la cause primaire de l’otite  : L’inflammation cutanée

 

TRAITEMENTS ANTIPARASITAIRE EXTERNE

Il est absolument impératif de protéger votre animal contre les puces car ces parasites peuvent causer des démangeaisons qui viendront s'ajouter aux démangeaisons causées par sa maladie. Le traitement doit être pratiqué tout au long de l'année, y compris l'hiver et doit inclure tous les animaux du foyer. Les produits qui agissent par voie orale seront privilégiés dans la mesure où l'état de la peau et les soins fréquents de type shampooings peuvent altérer l'efficacité de produits insecticides appliqués sur la peau (pipettes, sprays).

 

DÉSENSIBILISATION (IMMUNOTHÉRAPIE SPÉCIFIQUE D'ALLERGÈNES)

Le but de ce traitement est de réduire la réponse excessive de l'animal aux allergènes de l'environnement par une série d'injections contenant ces allergènes. C'est le traitement le moins dangereux à long terme, et il est efficace dans 50 à 70% des cas, à des degrés variables, mais peut mettre 9 - 12 mois à prendre effet. Dans la plupart des cas, le traitement devra se poursuivre à vie, et il pourra être nécessaire de l'accompagner d'autres mesures thérapeutiques. Le contenu des injections est préparé pour chaque patient, selon les allergènes impliqués. Une prise de sang, dont l'objectif est de tester un ensemble d'allergènes (pollens, éléments de la poussière) est nécessaire pour identifier les allergènes responsables.

 

 

SUPPLÉMENTATION EN ACIDES GRAS ESSENTIELS

Des études ont montré que la supplémentation en acides gras essentiels soulage à elle seule 11 à 26% des chiens et chats souffrant de démangeaisons d'origine allergique. Elle potentialise l'effet de certains immunomodulateurs non spécifiques permettant d'en diminuer les doses. Elle est également utile pour renforcer la barrière cutanée, ce qui permet aussi de contrôler les infections. On peut utiliser différentes formulations et l'effet peut n'apparaître qu'après 2 à 3 mois.

 

IMMUNOMODULATEURS NON SPÉCIFIQUES

Ce sont les médicaments les plus fréquents dans le traitement de la dermatite atopique. Ils sont efficaces pour supprimer des démangeaisons et certains, par leur action rapide, peuvent revêtir un intérêt dans le traitement des crises. Leur coût est variable selon le produit. Comme tout produit agissant sur le système immunitaire, ils sont susceptibles de causer des effets secondaires, surtout lorsqu'ils sont utilisés à forte dose et/ou de façon répétée, quotidienne ou prolongée. La réponse d'un animal à ce traitement et sa sensibilité aux effets secondaires est très variable. Un suivi est nécessaire à une fréquence qui sera redéfinie lors de chaque consultation. Néanmoins, lorsqu'ils sont utilisés de manière sensée, ils apportent un soulagement qui contribue au mieux-être de l'animal. Ils ne doivent jamais être utilisés à la discrétion du propriétaire, et les modifications de dose ou de fréquence d'utilisation doivent toujours être réalisées en collaboration avec nous.

 

ANTIHISTAMINIQUES

Ils sont efficaces dans la prise en charge des démangeaisons dans 22% à 30% des cas pour les chiens, et probablement 40% pour les chats. S'ils ne se révèlent pas efficaces, ils peuvent néanmoins être utiles en association avec d'autres éléments. Malheureusement, il n'est pas possible de déterminer quels antihistaminiques, parmi ceux existants, peuvent être efficaces pour un patient en particulier. Le seul moyen est d'effectuer des essais thérapeutiques d'une durée de 4 semaines pour chaque antihistaminique, afin d'établir son efficacité et ses effets secondaires éventuels.